02 47 25 84 72 Être rappelé
Vous êtes-ici :
  1. Accueil
  2. Actus
  3. Freelance nomade
Définition d'un freelance digital nomad

Qu’est-ce qu’un digital nomad ? Définition, avantages et inconvénients de ce mode de vie en plein essor

Travailler à distance, en voyageant à temps plein. Tel est le concept du “digital nomadisme”, ou “nomadisme numérique”, ce mode de vie en plein essor qui aurait déjà séduit près de 40 millions de personnes à travers le monde, selon certaines estimations.

Mais en quoi consiste ce lifestyle de plus en plus populaire au juste ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Et quel statut juridique choisir pour devenir nomade digital ?

Zoom sur ce phénomène en pleine expansion.

Digital nomad : définition

Un nomade digital est un travailleur ayant fait le choix d’exercer son activité professionnelle à distance, en voyageant en parallèle. Il n’est donc rattaché ni à un lieu de travail, ni à un lieu de résidence fixes et mène une existence à 100 % nomade, profitant de sa liberté géographique pour explorer le monde.

Les origines et l’évolution du digital nomadisme

L’expression « digital nomad » a été utilisée pour la première fois en 1997, dans un livre du même nom. Dans cet ouvrage visionnaire, les auteurs Tsugio Makimoto et David Manners prédisaient déjà la façon dont les avancées technologiques allaient permettre aux individus de travailler et de vivre partout dans le monde, faisant émerger un tout nouveau mode de vie.

Le nomadisme numérique a commencé à voir timidement le jour dans les années 2000, aux États-Unis principalement. Il a ensuite continué à se développer lentement, parallèlement à l’évolution des technologies, à la popularisation du statut de freelance et à la multiplication des espaces de coworking.

Ce phénomène s’est fortement accéléré pendant la crise sanitaire, qui a bouleversé le rapport au travail et replacé la question du sens et de l’épanouissement individuel au premier plan. La démocratisation du télétravail pendant les confinements successifs a sans nul doute participé au développement de ce style de vie.

En France, le digital nomadisme en est encore à ses prémices, mais cette nouvelle forme de travail est de plus en plus médiatisée et suscite un intérêt grandissant.

Aujourd’hui, on estime qu’il y aurait entre 35 et 40 millions de nomades numériques, parmi lesquels 48 % d’Américains et 3 % de Français, selon Statista. Un chiffre qui devrait grimper à 60 millions d’ici 2030, selon certaines sources. Pieter Levels, le fondateur du site de référence Nomad List, estime même que ce mode de vie devrait regrouper 1 milliard de personnes d’ici à 2035.

Toutefois, il est complexe de quantifier avec exactitude le nombre de nomades digitaux, car ce style de vie n'est rattaché à aucun cadre juridique spécifique ni statut officiel.

Quel est le profil du digital nomad ?

La plupart des digital nomad sont des millenials, avec un âge moyen qui se situe entre 30 et 39 ans, et une majorité d’hommes (42 % de nomades numériques sont des femmes) - Source : Statista.

Les nomades digitaux changent généralement de pays tous les 1 à 6 mois (on parle de slow travel). Ils sont portés par la même passion des voyages et par la volonté de vivre et de travailler sans attaches ni contraintes géographiques. D’ailleurs, ce mode de vie itinérant s’accompagne généralement d’un mindset minimaliste (beaucoup de nomades voyagent avec un simple bagage cabine d’une trentaine de litres).

Les métiers exercés par les nomades numériques

Naturellement, seuls les métiers pouvant être exercés à distance peuvent donner lieu à un tel style de vie. Le digital nomad effectue en effet ses missions exclusivement en ligne. Une connexion internet et un ordinateur portable sont les seuls outils indispensables à l’exercice de son métier.

Voici quelques exemples de métiers pratiqués par les nomades digitaux :

Par conséquent, les métiers exigeant une présence sur le terrain ne sont pas compatibles avec le style de vie nomade (c’est notamment le cas du métier de manager de transition).

→ Pour en savoir plus, découvrez notre article « Quels sont les métiers les plus recherchés en freelance & les mieux payés ? ».

Les compétences du digital nomad

En tant que digital nomad, l’adaptabilité, la flexibilité, l’autonomie, l’organisation et la gestion du stress sont maîtres-mots. Ce style de vie exige également une grande autodiscipline et une forte capacité de concentration pour parvenir à rester productif dans un cadre changeant et propice aux distractions.

Les destinations les plus prisées des nomades digitaux

Parmi les destinations les plus populaires chez les nomades digitaux, on peut notamment citer :

  • Bali, en Indonésie
  • La Thaïlande (Bangkok, Koh Phangan, Koh Lanta, Chiang Mai…)
  • Lisbonne, au Portugal
  • Le Mexique (Playa del Carmen, Oaxaca, Puerto Escondido…)
  • Buenos Aires, en Argentine
  • Les îles Canaries
  • Medellin, en Colombie
  • Bansko, en Bulgarie
  • Budapest, en Hongrie
  • Le Cap, en Afrique du Sud

D’ailleurs, de nombreux pays proposent aujourd’hui des visas exclusivement dédiés aux digital nomad, avec une durée d’un an le plus souvent. C’est notamment le cas de l’Estonie, du Brésil, du Portugal, de la Géorgie, de la Croatie, de l'Argentine, du Mexique, du Costa Rica…

Le digital nomadisme : avantages et inconvénients

Le nomadisme digital fait, depuis quelques années, l’objet d’une forte médiatisation via les réseaux sociaux (tels qu’Instagram et YouTube), qui a grandement contribué à forger quelques stéréotypes et préconceptions autour de ce mode de vie.

Dans l’imaginaire collectif, le digital nomadisme est parfois perçu comme un style de vie idyllique, qui consiste à travailler quelques heures par semaine depuis une plage paradisiaque en sirotant des noix de coco. Or, la réalité est bien plus contrastée. En effet, si ce lifestyle s’accompagne d’avantages indéniables, il comporte aussi de nombreux défis et certains inconvénients.

Les avantages du digital nomadisme

Le digital nomadisme est un mode de vie attractif à bien des égards, qui offre de multiples avantages :

  • La liberté géographique : le nomadisme numérique offre la possibilité de travailler depuis partout dans le monde et de voyager à sa guise, en partant à la découverte de nouvelles cultures et en accumulant les expériences enrichissantes et les rencontres mémorables.
  • L’épanouissement individuel : le digital nomadisme est souvent une réponse à une quête de sens, de bien-être et d’un meilleur équilibre entre la vie personnelle et professionnelle, grâce à une forme de travail alignée sur ses aspirations réelles et propice à l'épanouissement individuel.
  • L’indépendance professionnelle : beaucoup de nomades travaillent à leur compte, en freelance, ce qui leur permet de profiter d’une grande souplesse et de beaucoup de liberté dans la gestion de leur activité, de leurs clients et de leur emploi du temps.

  • Un coût de la vie plus faible : en fonction du pays de destination, le travailleur nomade peut parfois profiter d’un coût de la vie moins élevé que dans son pays d’origine, tout en gardant le même niveau de revenus.
  • L’acquisition de précieuses soft skills : en sortant de sa zone de confort, le nomade numérique acquiert de nombreuses compétences, utiles à la fois dans la sphère privée et professionnelle : capacité d’adaptation, résilience, gestion des émotions, connaissance de soi, ouverture culturelle… Le fait de se confronter en permanence à de nouvelles cultures et langues peut également permettre de renforcer les capacités de communication, mais aussi booster la créativité, le sens de l’innovation ainsi que la faculté à penser outside the box.
  • Des opportunités de networking à l’échelle internationale : le nomadisme offre également de nombreuses opportunités de réseautage auprès d’autres indépendants issus des quatre coins du monde. Cela peut ouvrir la voie à de riches synergies professionnelles et favoriser l’échange de bonnes pratiques.
  • L’apprentissage de langues étrangères : travailler depuis l’étranger facilite bien évidemment l’acquisition de nouvelles langues et notamment la maîtrise de l’anglais, la langue de référence chez les nomades numériques.

Les inconvénients du digital nomadisme

Malgré ses nombreux avantages, le digital nomadisme présente également quelques inconvénients qu’il est important de prendre en considération avant de se lancer :

  • La solitude et l’isolement social : bien que ce mode de vie soit propice aux rencontres, le fait de changer régulièrement de lieu peut grandement compliquer le maintien de relations durables. Un sentiment de solitude, voire d’isolement, peut également être ressenti par les voyageurs compte tenu de l’éloignement avec les proches.
  • Des défis logistiques : dénicher un logement confortable, trouver un espace de travail propice à la concentration avec une connexion internet fiable et rapide, effectuer des recherches pour la préparation du voyage, faire les demandes de visa… La vie de digital nomad s’accompagne d’une longue série de formalités et de défis logistiques qui exigent une organisation sans faille et une rigoureuse planification.
  • La gestion du décalage horaire : le travailleur nomade est amené à travailler avec des clients ou des collègues sur des fuseaux horaires différents, ce qui peut alors perturber ses horaires de travail habituels.
  • L’instabilité et la précarité : le nomadisme digital est un style de vie assez précaire, dont le manque de stabilité peut compliquer la mise en place d’une routine régulière et de projets durables. S’il est freelance, le nomade doit également faire face à une certaine instabilité financière, avec des revenus fluctuants d’un mois sur l’autre. Cela peut s’avérer compliqué compte tenu des dépenses variables, et parfois imprévisibles, inhérentes au voyage.
  • Les risques d’épuisement professionnel : le fait de voyager en continu exige une adaptation constante à de nouveaux environnements (climat, langue, culture, alimentation, cadre de travail…) avec, en parallèle, l’organisation logistique et la gestion d’une activité indépendante. Cela peut constituer une importante source de stress et de fatigue, qui augmente les risques psycho-sociaux, tels que le burn-out.
  • Un sentiment d’incompréhension : devenir digital nomad, c’est faire le choix d’un mode de vie encore peu démocratisé en France et parfois mal compris. Cela peut alors véhiculer un sentiment de « marginalisation » ou de « décalage », pouvant parfois être renforcé par une certaine incompréhension de la part des proches.
  • Une difficulté à équilibrer voyage et travail : l’un des défis des travailleurs nomades est également de réussir à conjuguer l’activité professionnelle aux voyages et aux loisirs sur place. Cela implique parfois de faire certaines concessions et peut créer l’impression de « louper des choses » et de ne pas profiter pleinement de ses voyages.

Côté clients ou employeurs, le fait de travailler avec des digital nomad peut comporter des avantages comme des inconvénients. D’un côté, l’éloignement ainsi que le décalage horaire peuvent parfois entraver la fluidité des échanges. De l’autre, cela peut permettre aux entreprises de faire appel à des ressources externes ayant développé des compétences innovantes et dotées d’une vision différenciante, enrichies par leurs voyages et leurs rencontres multiculturelles.

Comment devenir nomade digital ?

Devenir digital nomad est un véritable projet de vie qui nécessite de suivre un certain nombre d’étapes préalables :

  • Se renseigner sur les implications liées à ce mode de vie (sur le plan personnel, professionnel, social, financier…) afin de confirmer que cette forme de travail est bien en phase avec vos objectifs, vos besoins et votre personnalité.

  • Choisir une activité en freelance compatible avec le nomadisme. Rappelez-vous que vous devrez être en mesure de gérer l'ensemble de votre activité à distance : la prospection, la livraison des prestations, les relations clients…

  • Choisir le statut juridique le plus adapté (en fonction de votre métier, de vos besoins et de vos perspectives professionnelles).
  • Évaluer votre budget pour chaque poste de dépense (logement, billet d’avion, transport sur place, alimentation, activités et loisirs…). Cela implique d'estimer vos revenus et de connaître votre TJM (tarif journalier moyen) en freelance.
  • Choisir sa destination : pour ce faire, plusieurs facteurs doivent entrer en ligne de compte (le budget ; le décalage horaire avec la France ; la présence d’autres nomades sur place ; la langue parlée ; la sécurité ; le coût de la vie ; la stabilité de la connexion internet ; la présence de coworking ; les activités et loisirs sur place…).
  • Préparer le départ (vendre ou mettre en location sa résidence principale ; trouver un logement sur place, organiser le transport…). Pour le choix de l’hébergement, plusieurs options s’offrent à vous :

-La location touristique (via des plateformes telles qu’Airbnb ou Booking.com par exemple) ;

-Le coliving (une option de qui allie colocation et coworking) ;

-Les voyages organisés pour digital nomad (tels que Wifi Tribe, Remote Year, Hacker Paradise…).

  • S’équiper du matériel électronique nécessaire pour travailler dans de bonnes conditions (ordinateur performant et doté d’une bonne autonomie, casque anti-bruit, logiciel VPN…) ;

  • Souscrire une assurance santé internationale et obtenir une carte bancaire qui fonctionne partout dans le monde à moindres frais ;

  • Prévenir ses clients de son futur départ et les informer des nouvelles disponibilités horaires ;

  • Une fois sur place, identifier les lieux de travail les plus propices à la productivité (coworking, cafés, logement…).

Quel statut juridique choisir pour devenir digital nomad ?

Parmi les nomades digitaux, on retrouve à la fois des travailleurs freelances, des entrepreneurs et même des salariés.

Plusieurs statuts juridiques sont en effet envisageables pour exercer son activité en tant que travailleur nomade :

  • La micro-entreprise : cette forme juridique est facilement accessible, peu coûteuse et offre une grande simplicité de création et gestion. Elle impose toutefois des plafonds de chiffre d’affaires qui peuvent limiter la croissance de l’activité. Ce statut s’accompagne aussi de dispositifs sociaux assez minimes, pouvant compliquer un éventuel retour en France (pas de droits au chômage, faibles cotisations à la retraite…).
  • La création d’une société (SARL, EURL, SASU…) : ces structures juridiques n’imposent pas de seuils de CA, mais elles s’accompagnent de démarches de création et de gestion complexes et peuvent nécessiter, selon les cas, un apport en capital.
  • Le statut de salarié : certains salariés se lancent, après négociation avec leur employeur, en tant que digital nomad. Toutefois, si ce statut offre des avantages sociaux et une stabilité financière très attractifs, il est difficilement compatible avec le nomadisme numérique (peu de flexibilité dans les horaires, travail en présentiel souvent exigé…).
  • Le portage salarial : forme d’emploi hybride, le portage salarial conjugue les avantages du salariat et du freelancing, ce qui en fait un statut très avantageux pour se lancer en tant que digital nomad de façon sécurisée.

Quels sont les atouts du portage salarial pour un digital nomad ?

Le portage salarial est le seul statut juridique permettant de travailler en freelance tout en bénéficiant de la sécurité du salariat.

En tant que salarié porté, vous êtes rattaché à une entreprise de portage salarial via un contrat de travail en CDD ou en CDI et réalisez, en freelance, des missions ponctuelles auprès d’entreprises clientes.

Pour les futurs digital nomad, ce statut offre de nombreux atouts :

  • Vous bénéficiez d’une totale liberté géographique et professionnelle : si le portage salarial octroie officiellement le statut de salarié, il permet de bénéficier de l’indépendance, de l’autonomie et de la souplesse du statut de freelance. Vous êtes donc libre de travailler d’où vous voulez, au rythme et aux horaires de votre préférence. Vous jouissez également d’une totale liberté dans le choix de vos missions, de vos clients et de vos tarifs. Cette grande flexibilité rend le statut de consultant porté parfaitement propice au digital nomadisme.

  • Vous gagnez du temps sur les démarches administratives : facturation, relances, gestion des impayés, déclarations fiscales… Toutes ces formalités sont effectuées par la société de portage salarial, vous permettant ainsi de consacrer plus de temps à vos missions, au développement de votre activité et à vos voyages.

  • Vous rassurez vos clients : parfois, le nomadisme peut rendre certains prospects un peu frileux à l’idée de lancer une collaboration et compliquer l’obtention de missions. En portage, le cadre contractuel proposé au client, allié à la solidité et à la notoriété de l’entreprise de portage salarial s'avèrent très rassurants pour la société cliente (à condition toutefois de bien choisir son entreprise de portage salarial).

  • Votre retour en France est facilité : le fait de disposer d’un contrat salarié en CDI via le portage permet de faciliter de nombreuses démarches dans le cas d’un éventuel retour en France (obtention d’un prêt immobilier, recherche d’une location…), contrairement au statut de freelance qui peut constituer un obstacle de taille pour de tels projets. En outre, si vous souhaitez réintégrer le salariat ou démarrer un projet entrepreneurial, vous bénéficiez, grâce au portage, d’allocations chômage qui vous permettront d’appréhender cette transition sereinement.

  • Vous êtes accompagné, à distance, par une équipe dédiée : chez Quorélations, nous veillons à accompagner et à conseiller individuellement tous nos portés à chaque étape du développement de leur activité (prospection, définition des tarifs, négociation, rédaction des offres commerciales…). Pendant vos séjours à l’étranger, vous bénéficiez ainsi d’un suivi personnalisé auprès d’un interlocuteur unique, joignable et à l’écoute. À cela s’ajoute l’accès à un large vivier de consultants indépendants, par le biais de notre partenaire Hibyrd. Ces différents dispositifs peuvent contribuer à atténuer le sentiment d’isolement et de solitude lié au mode de vie de travailleur nomade.

→ Vous souhaitez internationaliser votre activité en portage salarial ? Découvrez notre article: « Portage salarial à l'international : comment ça marche ? »

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur l’accompagnement Quorélations.

Les autres articles en relation

Donner un nouveau souffle à la carrière des cadres seniors
Publié le 27 févr. 2024

Cadres seniors : comment donner un nouveau souffle à votre carrière ?

Sur un marché du travail peu favorable à l’emploi des plus de 55 ans, quelles sont les opportunités...

Lire la suite
Le fonctionnement du portage salarial à l'international
Publié le 10 oct. 2023

Portage salarial à l'international : comment ça marche ?

La pratique d’une activité d’indépendant en portage salarial ne limite pas le choix des clients à la France....

Lire la suite
Préparer la retraite en tant que freelance
Publié le 6 sept. 2023

La retraite quand on est freelance : comment la préparer ?

Contrairement à certaines idées reçues, le statut de freelance ne prive pas les travailleurs de prestations...

Lire la suite
Travailler en freelance pour une entreprise
Publié le 18 juil. 2023

Travailler en freelance : les avantages pour l’entreprise

Le portage salarial, qui combine la liberté de l’indépendance et la couverture sociale du salariat, séduit...

Lire la suite
Devenir consultant indépendant ou freelance
Publié le 15 févr. 2022

Être consultant indépendant, un long fleuve tranquille ?

Devenir freelance ou consultant indépendant est de plus en plus plébiscité par les salariés, les personnes en reconversion professionnelle...

Lire la suite

Les derniers articles publiés

Le portage salarial pour les jeunes diplômés
Publié le 23 avr. 2024

Jeunes diplômés : avez-vous pensé au portage salarial ?

Fraîchement diplômé, vous faites vos premiers pas sur le marché du travail ? Vous avez l’esprit entrepreneur...

Lire la suite
Le statut juridique d'un manager de transition
Publié le 12 avr. 2024

Quel statut juridique pour exercer en tant que manager de transition ?

Allié de choix en période de transformation, de gestion de crise ou d’urgence managériale, le...

Lire la suite
Différences entre Intérim et portage salarial
Publié le 3 avr. 2024

Intérim ou portage salarial : les différences majeures

Les entreprises disposent de plusieurs alternatives à l’embauche pour faire appel à des talents cadres. Elles...

Lire la suite
Freelance, comment préserver l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle ?
Publié le 25 mars 2024

Comment préserver l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle en freelance ?

L’envie de se lancer en tant qu’indépendant répond souvent à des aspirations de...

Lire la suite
Les différences entre portage salarial et auto entrepreneur
Publié le 20 mars 2024

Auto-entrepreneur et portage salarial : les différences majeures

Le statut d’auto-entrepreneur ainsi que le portage salarial permettent tous deux d’exercer une activité...

Lire la suite

La version responsive
est en cours de développement.