02 47 25 84 72 Être rappelé
Vous êtes-ici :
  1. Accueil
  2. Actus
  3. Perte d'emploi
Le choix du portage salarial après une perte d’emploi

Pourquoi faire le choix du portage salarial après une perte d’emploi ?

À mi-chemin entre le salariat classique et le statut de freelance, le portage salarial offre une voie sécurisante, accessible et très rassurante après un licenciement ou une démission.

Zoom sur les avantages, le fonctionnement et les modalités du portage salarial après une perte d’emploi.

Le portage salarial : définition et fonctionnement

Le portage salarial est un statut hybride qui allie les avantages du salariat et du statut de freelance. Cette forme d’emploi consiste à établir une relation tripartite entre trois acteurs :

  • Le consultant porté, qui propose des prestations de service à une entreprise cliente ;
  • L’entreprise cliente, qui est à la recherche d’un expert pour répondre ponctuellement à un besoin ciblé ;
  • L'entreprise de portage salarial, qui fait le lien entre ces deux acteurs.

Comme son nom l’indique, le portage salarial octroie automatiquement le statut de salarié au “porté” avec tous les avantages associés. Un contrat de travail, en CDI ou en CDD, est en effet signé entre le porté et la société de portage salarial.

→ Pour en savoir plus sur le fonctionnement du portage salarial, nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet : « Qu’est-ce que le portage salarial ? »

Le portage salarial après une perte d’emploi : quels avantages ?

Au 1er trimestre 2023, le taux de chômage en France métropolitaine s’élevait à 7,1 % (Source : Insee). On comptait ainsi plus de 5 millions d’inscrits à Pôle Emploi en cette même période (Source : Pôle Emploi).

Un licenciement économique, une rupture conventionnelle, la fin d’un CDD… Quel que soit le motif de la perte d’emploi, le portage salarial représente une alternative avantageuse à bien des égards.

Une alternative face aux difficultés d’accès à l’emploi

Pour les demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés à trouver un poste, le portage salarial représente une alternative idéale. En effet, pour l’entreprise cliente, il s’agit d’une solution d’externalisation clé en main, particulièrement avantageuse par rapport aux recrutements classiques, souvent coûteux et chronophages. Le portage salarial offre à cette dernière une grande flexibilité et lui permet de bénéficier rapidement d’une expertise ciblée pour répondre à un besoin ponctuel et urgent. Le demandeur d’emploi pourra ainsi proposer son expertise en tant que consultant à un large panel d’entreprises et n’aura pas à se limiter aux offres d’embauche proposées sur le marché du travail en salariat traditionnel. Il devient alors “offreur de services” et pas simple demandeur d’emploi, ce qui change profondément la posture et l’approche auprès des entreprises ciblées.

La possibilité de cumuler l’ARE et le salaire de porté

Le portage salarial est le seul statut permettant d’exercer en tant qu’indépendant tout en cotisant à l’assurance chômage, et donc de recharger des droits à Pôle Emploi. Ainsi, si vous percevez actuellement l’ARE (allocation de retour à l’emploi), sachez qu’il est possible, sous certaines conditions, de cumuler ces aides avec un salaire de consultant porté (nous revenons plus en détail sur ce point en fin d’article).

Un statut ouvert et accessible

Le portage salarial a également l’avantage d’offrir des conditions d’accès assez larges. Le seul prérequis est d’être doté « d’une expertise, d’une qualification et d’une autonomie permettant de rechercher soi-même ses clients et de convenir avec eux des conditions d'exécution de la prestation et de son prix. ». (article L1254-2 du Code du travail).

Le portage salarial attire ainsi des profils très divers (jeune diplômé, retraité actif, cadre, travailleur indépendant, salarié en reconversion, demandeur d’emploi de tous âges…), et sur de nombreux métiers (consultant RH, marketing, développeur web, management de transition…).

Par ailleurs, cette forme d’emploi ne nécessite aucune démarche de création ou de gestion, contrairement aux autres statuts d’indépendant (micro-entrepreneur, EIRL, SARL…). En effet, l’entreprise de portage salarial s’occupe, moyennant des frais de gestion, de l’ensemble des démarches administratives, juridiques et comptables : déclarations fiscales, cotisations sociales, facturations, relances, gestion des impayés… Le consultant porté peut ainsi se consacrer à 100 % à son activité en toute sérénité.

Un statut sécurisé, avec les avantages du salariat

Le demandeur d’emploi qui se lance en portage salarial bénéficie également des mêmes avantages qu’en salariat traditionnel : mutuelle santé, cotisation retraite, allocations chômage, assurance responsabilité civile professionnelle, congés payés, assistance juridique…

La liberté du freelance

Outre les avantages propres au salariat, le demandeur d’emploi qui fait le choix du portage salarial pourra bénéficier d’une grande autonomie et d’une flexibilité totale dans l’exercice de son activité : il choisit librement ses clients, ses missions, ses tarifs, ses horaires, son lieu de travail…

Des opportunités de professionnalisation qui facilitent le retour à l’emploi

Le portage salarial permet également d’accéder à de nombreuses opportunités de professionnalisation. Vous développez votre réseau, renforcez votre expertise, bénéficiez d’un accès à la formation continueVous avez par ailleurs l’occasion de travailler avec des clients variés, de tous secteurs et de toutes tailles, et ce sur des missions pouvant aller de quelques jours jusqu’à 36 mois.

En tant que demandeur d’emploi, le portage salarial représente donc un véritable levier pour votre employabilité, facilitant un futur retour à l’emploi plus classique si besoin. Exercer en tant que consultant porté vous permet aussi de développer de nouvelles compétences en vue d’une reconversion professionnelle et d'évoluer vers un secteur plus porteur.

En outre, il existe des possibilités permettant, après une perte d’emploi, de rejoindre une société de portage salarial et de bénéficier d’un accès à des formations (prospection, négociation…), en parallèle des missions réalisées. Ce dispositif permet aux néo-consultants de développer les compétences nécessaires au développement de leur activité de salarié porté. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Portage salarial et allocations chômage : ce qu’il faut savoir

Tout au long de leur activité en portage salarial, les consultants portés cotisent au chômage, à l’instar de tout salarié traditionnel et par conséquent rechargent des droits à Pôle Emploi.

En tant que salarié porté, il est aussi possible de cumuler ses revenus en portage salarial et l’ARE versée par Pôle emploi, sous certaines conditions :

  • Être inscrit en tant que demandeur d’emploi chez Pôle emploi ;
  • Ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite ;
  • Être résident permanent sur le territoire français ;
  • La perte d’emploi doit être involontaire (rupture conventionnelle, licenciement, fin de période d’essai, fin de CDD…) ;
  • Avoir cumulé un minimum de 130 jours ou de 910 heures de travail au cours des 24 mois précédant la perte de l’emploi si vous avez moins de 53 ans, ou au cours des derniers 36 mois si vous avez plus de 53 ans) ;
  • Avoir signé un CDD ou un CDI avec la société de portage.

Quel est le montant du cumul de l’ARE et du salaire en portage salarial ?

Le montant total que le salarié porté peut cumuler après une perte d’emploi est basé sur le salaire de son précédent poste. En effet, la somme des revenus de l’activité en portage et de l’ARE doit être inférieure au dernier salaire brut perçu.

Quelle est la durée du cumul de l’ARE et du salaire en portage salarial ?

Le cumul de l’ARE et des revenus en portage salarial est possible jusqu’à l'épuisement des droits au chômage du bénéficiaire. Cette durée va en fait dépendre de l’intensité de la nouvelle activité et du niveau de revenu perçu. Plus le salaire est important, moins le bénéficiaire consommera de droits à l’allocation mensuelle et plus le cumul pourra durer longtemps.

Par ailleurs, en cas d’arrêt de l’activité de portage, le consultant est éligible aux mêmes droits au chômage que tout salarié traditionnel. Pour en bénéficier, il est nécessaire de demander une rupture conventionnelle à sa société de portage (dans le cas d’un CDI).

Le portage salarial permet donc aux demandeurs d’emploi de reprendre une activité professionnelle rapidement, tout en prolongeant la durée de leur indemnisation chômage.

Comment se lancer en portage salarial après une perte d’emploi ?

La première étape pour se lancer en tant que salarié porté après une perte d’emploi est de choisir une société de portage qui réponde à vos attentes (est-elle en mesure de vous accompagner dans vos premières démarches ? D'offrir des formations ? D’être réellement à vos côtés ? Ou bien est-elle totalement digitalisée sans réels services associés ?). Une charte de portage salarial sera ensuite signée avec cette dernière, suivie d’un contrat de travail en CDD ou en CDI avant le début d’une première mission.

Le salarié porté définit directement les tarifs, les délais et les autres modalités de la prestation avec le client. Selon les conditions de facturation et de règlement définies avec le client, les factures sont réglées par l’entreprise cliente à la société de portage. Cette dernière reverse ensuite, mensuellement, un salaire au consultant porté, après avoir prélevé les frais de gestion ainsi que les cotisations obligatoires.

Chez Quorélations, nos portés bénéficient d’un accompagnement individualisé dans le développement de leur activité (prospection, relecture des propositions commerciales, outils marketing, aide à la négociation et à la définition des tarifs…). Notre connaissance approfondie des métiers du conseil nous permet de guider nos portés avec justesse tout au long de la mise en marché de leur offre. En rejoignant Quorélations, le salarié porté intègre également une vaste communauté de professionnels aux expertises variées, donnant accès à de nombreuses opportunités de networking, d’échanges et de synergies de compétences.

Contactez-nous dès maintenant pour en savoir plus.

Les autres articles en relation

Livre blanc du portage salarial
Publié le 9 juin 2022

Livre blanc portage salarial 2022

Le PEPS a dévoilé son nouveau Livre Blanc 2022....

Lire la suite
Avantages du portage salarial

Quels sont les avantages et les inconvénients du portage salarial ?

Liberté, indépendance, sécurité, zéro gestion… Le portage salarial ne manque pas d’attraits pour les portés. Mais quels sont...

Lire la suite
Ordonnance de 2015 sur le portage salarial

L'ordonnance de 2015 sur le portage salarial : objectif et mesures phares

L’ordonnance n°2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial fait partie des réglementations ayant grandement...

Lire la suite
Choisir son entreprise de portage avec Quorélations

Comment bien choisir son entreprise de portage salarial?

Face à l’offre pléthorique du marché des entreprises de portage salarial, il n’est pas toujours simple de choisir sa société de portage....

Lire la suite
Portage salarial pour qui

À qui s'adresse le portage salarial ?

Initialement créé pour faciliter l’employabilité des cadres seniors, le portage salarial s’étend aujourd’hui à une large diversité de profils, issus de...

Lire la suite

Les derniers articles publiés

Freelance, pensez au portage salarial pour votre prêt immobilier
Publié le 13 mai 2024

Optimisez vos chances de prêt immobilier si vous êtes freelance

Dans l’imaginaire collectif, l’acquéreur immobilier est un salarié en CDI, statut qui a longtemps été...

Lire la suite
Avoir son propre site web quand on est freelance
Publié le 2 mai 2024

Est-ce utile d'avoir son site web quand on est freelance ?

Être freelance signifie mener à bien ses missions auprès des clients, mais aussi communiquer sur son offre...

Lire la suite
Le portage salarial et les starts up
Publié le 26 avr. 2024

Le portage salarial et les starts up

Par définition, la start up est vouée à croître rapidement en portant un projet innovant. Une fois sa levée de fond réussie, elle...

Lire la suite
Le portage salarial pour les jeunes diplômés
Publié le 23 avr. 2024

Jeunes diplômés : avez-vous pensé au portage salarial ?

Fraîchement diplômé, vous faites vos premiers pas sur le marché du travail ? Vous avez l’esprit entrepreneur...

Lire la suite
Le statut juridique d'un manager de transition
Publié le 12 avr. 2024

Quel statut juridique pour exercer en tant que manager de transition ?

Allié de choix en période de transformation, de gestion de crise ou d’urgence managériale, le...

Lire la suite

La version responsive
est en cours de développement.