02 47 25 84 72 Être rappelé
Vous êtes-ici :
  1. Accueil
  2. Guide
  3. Portage salarial et formation
La formation en portage salarial avec Quorélations

Quels sont les droits à la formation en portage salarial ?

Comme tout salarié, le salarié porté bénéficie d’un accès à la formation professionnelle. Comment se calcule ce droit à la formation ? Qui peut en bénéficier ? Quels sont les dispositifs proposés ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la formation en portage salarial.

Qui a droit à la formation en portage salarial ?

Toute personne qui intègre une société de portage salarial a droit à la formation professionnelle. Cela est en effet prévu dans l’article 31 de la convention collective de branche des salariés en portage salarial.

Toutefois, au moins 4 mois d’ancienneté sont requis pour les salariés portés à temps plein. Pour les salariés portés à temps partiel, les conditions d’accès à la formation dépendent du nombre d’heures travaillées.

Comment bénéficier de ses droits à la formation en tant que porté ?

L’accès à la formation en portage salarial peut se faire via plusieurs dispositifs au choix :

  • Le compte personnel de formation (CPF)
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)
  • Le CPF de transition professionnelle
  • Le financement sur fonds propres
  • Le plan de développement de compétences des sociétés de portage

Le compte personnel de formation (CPF) en portage salarial

Le CPF est un compte alimenté dès l’entrée dans la vie active et jusqu’à la date du départ à la retraite, qui ouvre des droits à la formation professionnelle.

Depuis début 2019, le CPF est alimenté en euros et non plus en heures.

Chaque année, 500 euros (l’équivalent de 24 heures de formation) peuvent être crédités sur le CPF, sur la base de l’activité réalisée l’année passée. Le plafond est de 5 000 €. Une fois cette somme atteinte, le compte ne sera plus crédité jusqu’à l’utilisation du montant pour suivre une formation.

Le salarié porté se voit verser un salaire mensuel par l’entreprise de portage salarial, calculé en fonction des prestations réalisées dans le mois. Toutefois, contrairement à un salarié classique dont l’activité est continue, le salarié porté passe par des périodes d’intermission. Par conséquent, en cas d’inactivité, le crédit de formation CPF ne sera donc pas alimenté.

Le droit à la formation du salarié porté est calculé en fonction du nombre d’heures travaillées figurant sur son bulletin de paie.

En tant que consultant porté, vous êtes libre de disposer de votre crédit CPF à votre guise, selon vos besoins, ou en concertation avec votre entreprise de portage salarial.

Pour mobiliser vos droits CPF, rendez-vous sur la plateforme Mon Compte Formation.

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

La VAE est un moyen de valider ses compétences acquises avec l'obtention d'une certification de qualification professionnelle, d’un diplôme ou d’un titre reconnus par le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Pour bénéficier de la validation des acquis de l’expérience, il est nécessaire de justifier d’au moins un an d’activité professionnelle à temps complet (soit 1 607 heures en continu ou non), en rapport direct avec la certification visée, qu’il s’agisse d’une activité professionnelle salariée ou de travailleur indépendant.

Le CPF de transition professionnelle

Le CFP de transition (autrefois CIF - Congé Individuel de Formation) est destiné aux salariés portés qui souhaitent se reconvertir vers un autre secteur d’activité.

En tant que salarié porté, il est possible de bénéficier du CFP de transition (aussi appelé PTP - Projet de Transition Professionnelle) pour réaliser une formation longue durée afin de développer un savoir-faire dans un nouveau domaine d’expertise. Ce dispositif est accordé sur demande auprès de l’entreprise de portage salarial.

Le salarié porté doit également justifier d’au moins deux ans d’activité professionnelle salariée, consécutifs ou non, dont un an au sein de la même entreprise.

Le financement sur fonds propres

La personne portée peut également décider de financer elle-même sa formation professionnelle. Avec ce mode de financement, les frais de la formation pourront être déduits du chiffre d'affaires du porté et ce dernier pourra ainsi défiscaliser une partie de ses honoraires.

Le plan de développement de compétences des sociétés de portage

La formation du salarié porté peut aussi être financée par le plan de développement de compétences (PDC) de l’entreprise de portage salarial. Ce dispositif permet aux consultants de suivre des actions de formation, financées par la société de portage.

Quelles formations suivre en portage salarial ?

Vous êtes libre de choisir la formation de votre choix, à partir du moment où celle-ci est en lien avec l’activité réalisée en portage salarial (consulting, audit, management…).

En outre, l’organisme de formation doit être certifié Datadock ou Qualiopi. Le centre de formation doit également détenir un numéro de déclaration d’activité.

Vous devrez faire votre demande de financement au moins un mois avant le début de la formation. Enfin, la formation suivie peut se dérouler sur le temps de travail du salarié porté (que ce soit dans le cadre d’un contrat de travail en CDD ou en CDI).

Vous pouvez, au choix, rechercher une formation en toute autonomie, ou faire appel à votre entreprise de portage salarial. Certaines sociétés de portage proposent notamment un accompagnement et une offre de formations aux salariés portés.

Pourquoi suivre une formation professionnelle en portage salarial ?

Suivre une formation professionnelle en tant que salarié porté présente de nombreux avantages. Cela permet notamment au consultant de :

  • mettre à jour ses compétences en fonction de l’évolution des technologies, du métier et des outils ;
  • développer son savoir-faire ;
  • renforcer sa compétitivité ;
  • faciliter sa future insertion sur le marché du travail ;
  • de développer de nouvelles compétences dans le cadre d’une reconversion professionnelle ;
  • sécuriser son parcours professionnel ;
  • renforcer son employabilité ;
  • améliorer ses compétences en prospection, démarchage, négociation…

Quelles sont les obligations de la société en matière de formation ?

La convention collective du portage salarial inclut un avenant relatif à la formation professionnelle continue des salariés portés. Cet article insiste sur l’importance d’assurer la capacité du salarié porté à occuper un emploi au regard de l’évolution du secteur d’activité.

Dans ce cadre légal, les entreprises de portage salarial se voient imposer un taux de contribution à la formation professionnelle continue. Ce dernier est supérieur à celui imposé aux entreprises classiques.

Toute entreprise de portage salarial doit ainsi verser une contribution :

  • à hauteur de 1,6 % de la masse salariale (au lieu de 0,55 % pour une entreprise traditionnelle) pour les entreprises de portage qui comptent 10 salariés ou moins.
  • à hauteur de 1 % de la masse salariale pour les entreprises d’au moins 11 salariés.
Quorélations, en en parle ensemble

On en parle ensemble ?

Choisir sa société de portage salarial, c’est choisir un partenaire de confiance, cela ne se fait pas que par internet, alors échangeons ensemble sur votre projet.

Parlons de votre projet

Les derniers articles publiés

Statut et portage salarial en tant que coach / formateur / consultant RH
Publié le 10 juin 2024

Quel statut juridique en tant que coach / formateur / consultant RH ?

Liberté dans le choix des projets, meilleure rémunération et qualité de vie, les arguments ne...

Lire la suite
Le portage salarial et la digitalisation de la fonction RH
Publié le 4 juin 2024

Digitalisation de la fonction RH : comment le portage salarial peut être votre allié ?

Aujourd’hui incontournable, la digitalisation de la fonction RH vient s’ajouter...

Lire la suite
Publié le 17 mai 2024

Comment bien choisir son statut pour devenir freelance ?

Autonomie totale, indépendance, horaires flexibles, liberté géographique… L’activité de freelance ne manque...

Lire la suite
Freelance, pensez au portage salarial pour votre prêt immobilier
Publié le 13 mai 2024

Optimisez vos chances de prêt immobilier si vous êtes freelance

Dans l’imaginaire collectif, l’acquéreur immobilier est un salarié en CDI, statut qui a longtemps été...

Lire la suite
Avoir son propre site web quand on est freelance
Publié le 2 mai 2024

Est-ce utile d'avoir son site web quand on est freelance ?

Être freelance signifie mener à bien ses missions auprès des clients, mais aussi communiquer sur son offre...

Lire la suite

La version responsive
est en cours de développement.